Trouver sa pierre

Publication originale sous le titre « Propriétés des couleurs » : 28 décembre 2010

Lors de l’identification des propriétés d’une pierre de nombreux critères entrent en ligne de compte. Malgré l’influence des géométries cristallines, de la composition chimique ou encore du type de formation, les propriétés d’une pierre sont en premier lieu déterminées par sa couleur visible. Ainsi toutes les pierres d’une couleur donnée partagent un même domaine d’action et de nombreuses propriétés. Chaque pierre disposera ensuite de ses spécificités, de ses fonctionnements propres, à l’intérieur du tronc commun qu’est la couleur.

Lors de l’étude des couleurs et de n’importe quel travail avec les pierres il est important de considérer tous les aspects de chaque couleur. Comme dans tout travail énergétique, il s’agit d’une quête d’équilibre. Lorsque nous passons beaucoup de temps à travailler une couleur spécifique nous devenons victime peu à peu de ses effets négatifs, et ce quelle que soit la couleur. L’écoute de soi et l’auto-analyse restent donc des éléments déterminants afin de savoir quand chercher une couleur qui nous manque et quand bannir une couleur en excès.

R

Marche à suivre

Pour trouver sa pierre, deux méthodes :

- Se laisser porter vers la couleur qui nous plait le plus puis vérifier que ses aspects négatifs ne soient pas déjà exprimés en nous.
– Apprendre les domaines de chaque couleur pour aller directement vers le plus approprié à un besoin.

Il vous suffit ensuite de trouver la pierre qui vous appelle le plus dans la couleur sélectionnée !


Le Noir et le Blanc

 

Le noir et le blanc sont chacune symbole de début et de fin. Tan l’une que l’autre sont utilisées dans les cultures du monde pour représenter la vie et la mort, la naissance et le deuil. Ce sont toutes deux des couleurs de spiritualité, de lien à l’après-vie et aux dimensions de non-incarnation de notre monde.

Noir

Aspects positifs : Couleur de l’obscurité, elle nous cache, nous protège face aux dangers qui pourraient nous entourer. Avec ses propriétés d’absorption de toutes les autres couleurs elle est la couleur la plus dense du cercle chromatique. Ainsi véhicule-telle les propriétés de densification de l’énergie qui permettent d’accentuer la sensation de son propre corps. C’est également la couleur de la mise à l’écart qui permet la vraie introspection, celle qui nous sépare du monde extérieur et de ses influences, celle qui nous amène à la rencontre de notre être fondamental.

Aspects négatifs : Tout isolement aussi protecteur qu’il soit va de paire avec la solitude. Le noir nous amène à ne pas souhaiter ou à ne pas accepter le contact avec les autres, avec le monde. Il nous renferme sur nous-même. Nos peurs et nos doutes deviennent alors des montagnes infranchissables et de simples mélancolies passagères peuvent se transformer en véritable tendance dépressive.

Aspects positifs : Le blanc est la couleur la couleur qui reflète toutes les autres. Considérée comme la plus lumineuse et la plus pure de toutes, elle est le véhicule de la connaissance du monde, le rassemblement de tout ce qui est. Les pierres blanches ou incolores sont souvent considérées comme neutres. Elles peuvent être utilisée sur tous les chakras sans distinction et peuvent être considérés comme des vecteurs universels d’énergie (et non pas des vecteurs d’énergie universelle). Lors d’une association avec d’autres couleurs les pierres translucides jouent le rôle de catalyseur.

Aspects négatifs : L’être étant une spécificité de l’univers, être tout équivaut à n’être rien. Les pierres blanches et translucides peuvent nous amener à nous perdre dans le tout universel, oubliant notre spécificité avant l’heure (avant la mort). Elles nous ouvrent également à tout et accentuent notre vulnérabilité. Le blanc ne tolère pas les défauts et salissures. La moindre tâche est non seulement visible mais également gênante au milieu du blanc. Cette couleur peut donc conduire à de l’intolérance envers les autres, à une exigence de perfection irréaliste envers soi-même.

Blanc


Les couleurs primaires

 

Principales couleurs tranchées, les couleurs primaires ne peuvent être obtenues par aucun mélange d’autres couleurs. Ce sont au contraire leurs mélanges qui donnent naissance aux couleurs secondaires et tertiaires.

Rouge

Aspects positifs : Couleur de la vies essentielle de par son lien évident au sang, le rouge véhicule une énergie de force, de courage, de volonté. Les pierres rouges nous donnent l’énergie fondamentale, nous permettent de nous extirper hors de tout état dépressif ou apathique. C’est une énergie de vie et parfois de survie. Sa symbolique de passion est à comprendre au sens de la passion dévorante qui nous prend aux tripes et non à celui des sentiments doux. C’est une couleur qui peut parfois porter une symbolique de fertilité, bien qu’en lithothérapie le orange soit plus souvent utilisé.

Aspects négatifs : Non seulement les aspects négatifs du rouge sont très gênants pour l’entourage mais ils arrivent de surcroit très rapidement lors d’un travail avec cette couleur. Le trop plein de cette énergie peut s’exprimer par la colère, l’agressivité, la violence. Pour les personnes plus introvertie il peut s’agit plus de tension nerveuse extrême, d’impression d’imploser. Si l’équilibre de rouge est extrêmement dynamisant, son excès est au contraire éreintant. Le corps et les nerfs sont alors poussés à bout et le moindre évènement contrariant peut laisser place à des crises démesurées.

Aspects positifs : Associé systématiquement au rayonnement solaire, le jaune est la couleur de la joie, de l’épanouissement (du moins extérieur et visible). En occident il est également lié à l’intelligence. Il en découle les propriétés de structuration de l’esprit et d’amélioration de la mémoire associées aux pierres jaunes. Sa symbolique de rayonnement implique également le rayonnement social, notre place dans la société et notre rapport au pouvoir et à la hiérarchie. Le jaune est ainsi la couleur par excellence qui régit notre vie professionnelle.

Aspects négatifs : Considéré comme un faux or, le jaune est la couleur de la superficialité trompeuse, des faux-semblants et du mensonge. C’est également une couleur irritante, qui comme le rouge peut mettre les nerfs à rude épreuve. Sans aller jusqu’à la violence, l’excès de jaune peut rendre désagréable et cynique. Couleur des carriéristes et des leaders charismatiques, elle pousse à la course au pouvoir et à la reconnaissance sociale.

Jaune

Bleu foncé

Aspects positifs : Couleur souvent considérée comme céleste, immatérielle, le bleu agit sur les plus hautes sphères de l’esprit humain. Il régit les connaissances et les savoirs, développe la curiosité saine. Son côté conservateur fait de lui la mémoire des anciens et de leur héritage. Le bleu permet de voir et de concevoir ce qui est, au delà des apparences. Sa présence nous pousse à observer le monde, à chercher à le connaître, à le comprendre. Il est la couleur de la connaissance de soi et nous permet d’explorer notre être, de comprendre ses interactions avec le monde extérieur.

Aspects négatifs : La quête de connaissances et l’exploration ne mènent pas forcément à une réalisation. A l’inverse, la recherche est plutôt un préalable sans autre but que celui d’explorer, le chercheur laissant souvent à d’autres le soin d’appliquer ses trouvailles. Et c’est là le « piège » du bleu foncé. Non pas dans le cadre d’une profession ou d’une passion, mais dans le cadre de la vie de tous les jours. L’excès de bleu foncé pousse à concevoir son existence plus qu’à la vivre, à connaître sans pour autant expérimenter. L’expérience devient incertaine voir effrayante tant qu’elle n’a pas été pesée, sous-pesée et revisitée, et l’être devient alors une idée et non une réalité. Même si une personne isolée peut se convaincre qu’appréhender et vivre ne sont pas si éloignés l’un de l’autre, la confrontation avec la réalité de ce qui est pensé devient de plus en plus problématique avec le temps qui passe.

Nuances claires

Bleu clair

Aspects positifs :Couleur de communication elle peut, selon les pierres, développer tant l’expression que l’écoute. Le bleu clair clarifie l’ensemble du cycle de communication : traduction d’une idée en mots, réception des mots par le destinataire, traduction de ceux-ci dans le paradigme de ce dernier. Ainsi, non seulement le tact mais aussi la capacité à comprendre ce qui nous est étranger sont développés par le travail avec cette couleur. C’est une couleur très douce et fluide qui favorise la sérénité et le repos.

Aspects négatifs : L’excès de bleu clair exacerbe l’expression, et au lieu de mieux connecter l’être au monde qui l’entoure le coupe de celui-ci en empêchant toute écoute. L’excès de cette couleur se fait également de façon insaisissable et fluide. Il est par conséquent difficile de s’en extraire ou même de le percevoir.

Aspects positifs : Couleur de douceur et de tendresse, elle permet d’exprimer et de laisser sortir ses émotions tout en les adoucissant, en pensant les plaies du cœur grâce à des pansements de bienveillance. Le rose atténue la peur d’être blessé, et joue un rôle déterminant en cas de stress on d’angoisse. C’est la couleur des relations amoureuses, des amitiés et des liens familiaux très proches et intimes.

Aspects négatifs : Le rose développe l’émotivité et parfois l’exacerbe. Lorsque nos émotions nous immobilisent, empêchant ainsi le bon déroulement de nos autres obligations (profession, gestion quotidienne…) l’excès de rose est atteint.

Rose


Les couleurs secondaires

 

Couleurs plus complexes et souvent plus instables dans leurs propriétés. Elles peuvent être porteuses de contradictions ou d’idées plus vagues.

Vert

Aspects positifs : L’espoir et la compassion sont véhiculés par cette couleur. Elle permet l’ouverture aux autres avec calme et sérénité. Dans le travail du chakra du cœur elle apaise en aidant à rationaliser les émotions trop tristes ou trop violentes. C’est une couleur de self-control. Très présent dans la nature, le vert est la couleur des plantes et de leurs capacité de guérison. En lithothérapie, les pierres porteuses de cette couleur sont ainsi réputées pour leurs propriétés de renforcement du système immunitaire.

Aspects négatifs : L’ambivalence du vert a de quoi en dérouter plus d’un. C’est une couleur relativement instable comme en témoigne le fait que le vert de la végétation disparaisse à l’automne pour ne réapparaître que plusieurs mois plus tard. Les plantes peuvent d’ailleurs autant guérir qu’empoisonner, aussi le vert est souvent utilisé dans l’imagerie courante pour représenter une mixture douteuse qui pourrait nous sauver comme nous enterrer. En poussant trop loin le self-control du vert nous créons une carapace qui cache nos émotions au monde extérieur sans pourtant empêcher la souffrance ou la tristesse d’exister. C’est un triste sort que se réservent ceux qui confondent sensibilité et faiblesse.

Aspects positifs : Mi-chemin entre l’énergie du rouge et le rayonnement social et intellectuel du jaune, le orange est une explosion de vie. C’est la couleur de la renaissance et du renouvellement. Il favorise toute action visant à donner vie, qu’il s’agisse de la conception d’un enfant ou de la naissance d’un projet, d’une œuvre artistique. Les pierres oranges ont de fortes propriétés de renforcement de la sexualité. Ce sont les pierres qui permettent de profiter de l’ensemble des plaisirs de la vie, qu’il s’agisse de la beauté, de la fête ou de la table.

Aspects négatifs : L’insouciance est le principal défaut du orange. C’est une couleur qui met en veille notre vigilance face aux conséquences de nos actes. Les excès ne sont plus détectés est les souffrances du corps ou de l’esprit qui en découlent ne sont plus identifiés. L’excès d’orange peut pousser aux excès de fête, de table ou de chair, avec tous les risques que cela implique sur notre espérance et qualité de vie future.

Orange

Violet

Aspects positifs : Couleur légère et mystérieuse, le violet régit notre imaginaire. C’est ainsi une couleur de créativité et de rêve qui nous permet de nous évader et de parcourir le monde autrement que par la réalité présente sous nos yeux. Cette capacité du violet à créer l’inexistant grâce à la pensée nous aide envisager, à entrevoir, et ainsi à ouvrir notre esprit. Il développe également notre sensibilité extra-sensorielle, notre intuition.

Aspects négatifs : Bien que l’imaginaire puisse être une force grâce à l’ouverture qu’il apporte, il ne doit en aucun cas prendre le pas sur la réalité. L’excès de violet pousse malheureusement en ce sens. Au lieu de développer l’intuition comment le souhaiteraient ceux qui l’utilisent, il peut tout simplement renforcer le monde interne de chacun, rendant chaque impression très forte et les faisant passer pour des révélations. La confrontation avec le réel est alors le seul témoin nous permettant de différencier nos perceptions isolées des réalités plus universelles. Dans bien des cas, le violet est utiliser comme une fuite agréable plus que comme un outil de développement.


La plupart des mélanges de plus de deux couleurs donnent des teintes marron aux nuances plus ou moins colorées. De façon à simplifier notre système de couleurs, nous n’aborderons ici que la couleur marron, chaque dominante de couleur apportant des nuances des propriétés de la couleur concernée.

Marron

Aspects positifs : Stable et solide, il apporte structure et sentiment de sécurité. C’est la couleur de l’organisation et de la gestion du quotidien qui permet de se lier au monde qui nous entoure et de conserver le sens des réalités, des responsabilités. Cette couleur de la terre est la meilleure pour favoriser l’ancrage, et ainsi développer le ressentit de notre propre corps. Le temps qui passe ne lui fait pas peur, aussi le marron développe-t-il en nous la patience et la générosité.

Aspects négatifs : Roi des habitudes, le marron peut immobiliser, scléroser un individu dans ses rituels quotidiens. Il exacerbe la maniaquerie et peut rendre les grands angoissés dépendants de leurs repères, casaniers. Tout départ en vacances devient alors un calvaire, l’éloignement de son chez-soi une souffrance. C’est également la couleur des bien matériels, non de ceux qu’on expose mais de ceux qu’on garde. L’extrême dans cette préservation du patrimoine pousse non seulement à accumuler les biens, mais également à ne pas en profiter de peur de les détériorer.

Retour à

Mes premiers pas
r

Cet article, rédigé et mis en page par Julia Boschiero, est protégé par copyright ©. Nous vous demandons pour toute réutilisation de veiller à mentionner le nom de son auteure et de diriger un lien retour vers la présente page. En vous remerciant pour le respect du travail qui vous est transmit.